Your browser version is outdated. We recommend that you update your browser to the latest version.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A mes amours passées,
je bâtirai un temple,
surgissant de mes pensées,
pour qu’un jour elles le contemplent.

J’offrirai à ces femmes
toutes les richesses de la terre,
de la mer et du ciel,
et de tout l’univers.

J’arracherai les étoiles
qui brillent au firmament,
leur en ferai un voile
plus scintillant qu’aucun diamant.

J’aimerai retrouver
pour chacun de ces amours
ce quelque chose en elles
qui me troubla un jour.

Mais ces amours sont mortes
et nul ne peut y faire.
Si le destin frappe à ma porte,
je le suivrai jusqu’aux enfers.

Leur présenterai mon cœur
sur un plateau d’argent,
gravé de mon bonheur
par les marques du temps.

A mes amours passées
je dédie ce poème
pour que jamais n’apparaissent
la rancune ou la haine.

Eric