Your browser version is outdated. We recommend that you update your browser to the latest version.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Ce soir-là, mon cœur est lourd, mon corps pesant. J’entre dans la chambre de Blandine à l’heure où elle s’endort, pour l’embrasser.
- Tu sais, maman, une croix...
(Aurait-elle perçu ce que je vis ? Mes pensées défilent plus vite que ses mots.)
- Une croix, oui, je sais...
- Une croix, c’est une fenêtre.
- ?
- Tu ne comprends pas. Regarde, maman.
Ma petite fille - quatre ans -, qui ne sait pas écrire mais seulement dessiner, s’assied sur son lit, prend un stylo-feutre et un papier pour m’aider à voir.
Elle trace une croix et l’entoure d’un carré.
- Tu vois maman, une croix, c’est une fenêtre.
Mon corps s’allège comme l’éclair, mon cœur à nouveau bat à l’endroit.
- Ce que tu me dis est merveilleux. Je l’écrirai dans mon cahier pour te le redire quand tu seras grande.
Et ma petite fille, déjà si grande, me répond, l’air très assuré :
- Ce n’est pas la peine, maman. Je le saurai toujours.


Extrait de « Les rendez-vous contes »
Compilation de 150 contes recueillis par André Vervier et Fernand Stréber